Epreuve de la série S

(actualisé le ) par Perret C.

Coefficient : 6

Coefficient : 8 pour les candidats ayant choisi cette discipline comme enseignement de spécialité.

L’épreuve comporte deux parties : une partie écrite, comptant pour 16 points ; et une partie pratique avec évaluation des capacités expérimentales, comptant pour 4 points.

Epreuve écrite

Durée : 3 h 30 ;
Notée sur 16 points

L’épreuve est divisée en deux parties.

- Partie 1 – Cette partie est une restitution organisée des connaissances sur l’une des sept parties de l’enseignement obligatoire. Le candidat doit répondre à une question, sans document, selon un développement structuré et illustré de schémas. Cette partie est notée sur 8 points.

- Partie 2 – Cette seconde partie de l’épreuve valide la pratique du raisonnement scientifique et porte sur une partie du programme différente de celle de la partie 1. Cette partie est subdivisée en deux exercices :

Le premier exercice permet d’évaluer la capacité à extraire dans un document des informations utiles à la résolution du problème scientifique posé. Ce premier exercice est noté sur 3 points ;

Le second exercice permet d’évaluer, à partir de l’exploitation de deux ou trois documents, la capacité à résoudre le problème scientifique posé, en relation avec les connaissances du candidat. Ce second exercice est noté sur 5 points.
Pour les candidats qui n’ont suivi que l’enseignement obligatoire, le deuxième exercice peut porter ou non sur la même partie du programme que le premier exercice.
Pour les candidats ayant choisi la spécialité, le second exercice porte sur l’un des trois thèmes du programme de spécialité.

Epreuve pratique d’évaluation des capacités expérimentales

Durée : 1 heure ;
Notée sur 20 points

- L’évaluation des capacités expérimentales a lieu dans le courant du troisième trimestre, dans le cadre habituel de formation de l’élève.

- Dans la banque nationale des situations d’évaluation, 25 situations seront retenues et publiées au début du troisième trimestre. Les situations d’évaluation seront ensuite choisies par l’établissement parmi les 25 retenues pour la session, en fonction des équipements disponibles dans les lycées et des apprentissages effectués par les élèves.

- Le jour de l’évaluation, les élèves tirent au sort une situation d’évaluation parmi celles retenues par l’établissement.

- Les élèves ayant choisi l’enseignement de spécialité peuvent avoir à réaliser une activité spécifique de l’enseignement de spécialité ou bien une activité appartenant à une partie du programme du tronc commun.

- Deux professeurs examinateurs sont présents dans la salle où a lieu l’évaluation. Un examinateur évalue au maximum quatre élèves.

- Les professeurs examinateurs disposent d’une grille d’observation au nom de chaque candidat. Cette grille sert de support à l’évaluation du candidat ; elle porte la note qui lui est attribuée sur 20 points, exprimée en points entiers ou au demi-point près avec, éventuellement, un commentaire qualitatif. Ce document ainsi que la feuille réponse rédigée par l’élève, ont le même statut que la copie d’écrit.